Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
Silly and Everything

Tranches de vie, peps et légèreté

Il faut souffrir pour être ... euh

Il faut souffrir pour être ... euh

L’enchaînement de longs courriers est peu propice au teint frais, lisse, rosé, reposé. Alors quand le énième vol se profile, le mot d’ordre des copines a été unanime : profites en pour prendre soin de toi. 

 

J’étais pourtant armée de plein de bonnes intentions - et au passage d’une bonne dizaine d’échantillons beauté en tout genre du masque à la rose au gommage doux-lissant-rajeunissant. Les trois jours au Sénégal ont filé sans qu’un seul de ces onguents prometteurs n’ait l’opportunité d’atterrir sur mon visage. 

 

C’est alors que le duty free local met sur mon chemin l’occasion rêvée de rattraper le temps perdu et d’optimiser le voyage. Mon regard se pose sur un baume au Karité. Le packaging me fait de l’œil. Réhydratant, senteur fleurie, ylang ylang. Il n’en faut pas plus pour que j’attrape ma trouvaille et me dirige vers les caisses. Pourquoi ne pas profiter de ce nouveau vol pour en enduire ma chevelure indomptable ? Je complète mon kit beauté improvisé par un soin contour de l’œil. Mieux que le Botox disent-ils. C’est parti. À coup sûr, je descends de l’avion avec des cheveux soyeux parce que je le vaux bien et un regard rieur sur lequel les longues heures de trajet n’auront laissé aucune trace. 

 

J’étale mon contour de l’œil. So far so good. Et j’ouvre mon pot de karité. Surprenant ce parfum fleuri ... on dirait plutôt un mélange de camphre et de ... et de ... je réfléchis. Trouve difficilement. Comprends. Quand même pas. Mais si. Un petit fumet de poisson fumé. Il faut souffrir pour être belle prend soudain tout son sens. Visiblement il n’y a pas que mon odorat qui est mis à mal. Mon voisin de siège a déjà tourné la tête vers moi et me dévisage en fronçant le nez. 

 

Je m’enfonce vite dans mon siège. Ajuste mon masque de nuit. La classe totale. Personne ne vient me servir. Je me demande pourquoi. 

Au réveil fort heureusement je n’ai pas fait d’allergie au soin de l’œil mais le lissage attendu n’est pas franchement visible. 

 

Je passe la porte de la maison. 

“Maman, tu sens la ville (je crois qu’il a été gentil), je t’aime, tu m’as manqué, va prendre une douche”. 

Il ne faut pas me le répéter deux fois. 

Le self-chouchoutage, ça sera pour une autre fois. 

 

#quialesecretdeshotessesdelair

Share this post
Repost0
To be informed of the latest articles, subscribe:
Comment on this post