Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
Silly and Everything

Tranches de vie, peps et légèreté

Aujourd'hui, j'ai mis mes Louboutin

Aujourd'hui, j'ai mis mes Louboutin

J’ai une paire de Louboutin magnifique offerte par mon chéri il y a un an. Juste sublime. Le top du top de ma collection de chaussures plutôt étendue. 

 

Je les garde bien au chaud dans leur boîte, ces petits bijoux. Les admire de temps en temps, sans pour autant oser en parer mes pieds. 

 

Parce que voila, c’est bien connu. Les Louboutin c’est magnifique, mais ça tue les orteils ! J’avais fait un essai il y a déjà plusieurs mois. Cela m’a certes valu une pluie de compliments de la part de mes collègues femmes, mais en fin de journée, j’ai presque failli aller chercher un caddie Ikea pour m’y affaler et rouler jusqu’à ma voiture tellement je ne pouvais plus marcher !

 

Le temps s’est rafraîchi. Les petites socquettes sont à nouveau les bienvenues alors je me dis qu’il est grand temps de donner une deuxième chance à ces chaussures. 

 

Il a fallu que j’use de forte persuasion pour convaincre mon cerveau que tout allait bien se passer cette fois. Il n’arrive pas à oublier le premier moment de torture. Mais la vue de ces splendeurs prend le dessus et j’y enfile mes pieds. 

 

Aïe aïe . Bon. On respire. Ça va aller. Ça pète grave quand même. Mes orteils ne sont pas sûrs, mes chevilles ont un peu la pétoche, mais je me stabilise et c’est parti !

Je me suis bien sûr rajouté un challenge supplémentaire - sinon c’est pas drôle - en me chargeant d’un sac à roulette avec ordi et d’un cabas en plastique contenant un tiramisu et un gâteau pour le bureau. 

Je suis en mode équilibriste. Un instant, un flashback me renvoie à mes années de danse classique et les pointes. 

 

Il est à peine neuf heures. Je m’engage dans les escalateurs et déjà, coince un de mes talons dans les rainures des marches automatiques. Il est un peu tôt pour jouer les Cendrillon. J’ai l’air fin au milieu de la horde de filles de la division fashion de la boîte qui occupe une bonne partie de la tour. 

Rien à faire, le talon est bien bloqué. L’escalateur arrive au bout de sa course. Pas le choix, j’enlève mon pied de la chaussure, pose les charges que je porte et attrape la chaussure en détresse des deux mains. Ni vu, ni connu - enfin, mieux vaut ne pas tenir compte des regards étonnés aux alentours - je me sors de cette galère et continue ma course vers les ascenseurs. 

 

Une heure après, je tiens toujours, mais m’évite tout déplacement inutile. 

Je descends pour une cigarette. Et recoince mon talon. Après avoir à nouveau réglé le problème (j’ai la technique maintenant), je finis sur la pointe des pieds. 

 

Des petits coussinets en silicone, ça serait bien ça ...

 

La pause lunch se rapproche. Je coupe court à toute envie de faire un peu de shopping. 

 

Un bain de pieds, oh oui un bain de pieds !!

 

Quand je suis debout, je trouve tous les moyens de m’accrocher, avec classe bien sûr, à n’importe quelle rambarde ou séparateur de bureau qui m’entoure. 

 

Aaaah, un massage serait le bienvenu ... [soupir]

 

On part manger, je rêve d’attraper le bras du premier collègue venu ou carrément de monter sur son dos. Mais la surprise risque d’être trop grande, et il ne manquerait plus que ma monture improvisée me jette par terre de stupeur. 

 

En début d’après midi, j’abandonne. Tant pis pour la classe. J’ai prévu le coup cette fois et emporté d’autres escarpins qui me font l’effet d’une paire de Mephisto (bon j’imagine. Je n’ai pas encore passé ce cap, hein !) en comparaison. 

 

J’ai passé la soirée avec de méchantes crampes aux doigts de pieds, 

les Louboutin ont retrouvé leur boîte. 

 

Demain je sors les Ugg. 

 

#styleVsTorture

#cQuoiLaSolution

Share this post
Repost0
To be informed of the latest articles, subscribe:
Comment on this post