Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
Silly and Everything

Tranches de vie, peps et légèreté

Nos amies les bêtes

Nos amies les bêtes

Haaaaaaaaa ! [cri strident difficile à restranscrire à l’écrit]

Tranquillement assise à siroter mon café dans le jardin, je viens de voir passer le chat filant comme un éclair vers la maison. C’est sa maison, il a le droit de rentrer. Mais j’ai eu le temps d’apercevoir une aile qui dépassait de sa gueule. Une aile enoooooorme. 

 

Le souvenir du bébé lézard à moitié mâchouillé retrouvé au pied du lit de mon ainé et sur lequel j’ai fait une glissade monumentale est encore bien trop vif. 

 

Celui du rat encore vivant, idem. Quant aux blattes géantes et oiseaux tropicaux à cou pelé, c’est la même chose. 

 

Branle-bas de combat. Il faut trouver le chat qui est parti se planquer quelque part entre les étages. 

 

Apparemment, je suis la seule à paniquer. Personne n’a aperçu l’aile et sa taille hors proportions. 

 

Après avoir cherché dans tous les recoins du bas - sous les meubles, sur les meubles, dans le frigo [euh...] - je me dis que le « cadeau » a du être déposé à l’endroit habituel, dans la chambre de Liam, sur une peluche qui traîne par terre. 

 

Le bourreau est bien là et semble se délecter à prendre tout le temps qu’il faut pour martyriser sa victime du moment. 

 

Re-hurlements (j’ai la voix qui porte). 10 centimètres, c’est monstrueux. C’est certain, la bestiole va me sauter dessus / me défigurer / me manger. 

 

Je censure les scènes de bataille. Ce n’était pas beau à voir. La bête est passée par la fenêtre, avec l’aide d’une pelle catapulte. Mais si. C’est multi-usage, cet objet. 

 

Je crois qu’on a oublié de donner à manger au chat. 

 

#JeNAimeToujoursPasLesInsectes

 
Share this post
Repost0
To be informed of the latest articles, subscribe:
Comment on this post